Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lire sous la pluie

Des livres pour les grands, des livres pour les plus petits et des livres encore des livres

Astrid la cigogne raconte aux enfants quelques légendes d’Alsace

Résumé :

Salut toi, je m’appelle Astrid, j’habite en Alsace et comme tu peux le voir je suis une cigogne. Riche en histoire et en émotions, cette belle région recèle une multitude de légendes contées jadis par les anciens lors de veillées au coin du feu. Laisse moi te raconter dans ce livre quelques-uns de ces légendes, reflétant l’âme d’un peuple…. Il sera question de lutins, de géants, de sorcières et de bien d’autres personnages surprenants qui te feront pour certains, rire, et pour d’autres, frémir….

Mon opinion : 

Cet ouvrage devrait être lu par tous le monde. Je suis Alsacienne par ma mère qui m’a raconté bien des histoires et légendes qu’on lui avait raconté en étant enfant. Et pour la tradition et parce que, j’aime croire que dans certaines légendes il y a un peu de vérité, je les raconte à ma fille. Cet ouvrage n’est pas bien épais face aux nombreuses histoires et légendes qui existe en Alsace, mais pour en faire découvrir un peu à vos enfants, il est juste bien. Les textes sont très bien écrit, et très compréhensible pour un enfant. Et puis avoir pensé à une cigogne comme conteuse pour les légendes d’Alsace, n’est-ce pas originale !?
Très peu d’illustrations, les enfants pourront être déçus, mais il faut aussi faire travailler l’imaginaire. Une option qui est sympa surtout pour les plus jeunes et les personnes plus âgées, les caractères d’imprimerie sont assez gros.
On y retrouve bien sur Saint Nicolas et le Père Fouettard (Hans Trapp), pour ceux qui connaissent. A vous d’imaginer Astrid la cigogne vous racontez ces belles légendes. 
Cet ouvrage devrait faire partie de votre bibliothèque pour les soirées d’hiver au chaud sous un plaid, perso, c’est comme ça que j’ai aimé le lire !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article